Voir l'article : « Reprogramming of gene expression following nuclear transfer to the Xenopus oocyte », Jérôme Jullien et John Gurdon Biologie Aujourd'hui, Volume 205, Numéro 2, 2011, pp 105 - 110

Photo: Creative Commons
Attr. 2.0 Generic license

Le Prix Nobel 2012 de physiologie et médecine a été décerné au biologiste Sir John B. Gurdon et au médecin et chercheur Shinya Yamanaka, pour avoir découvert que les cellules spécialisées d'un organisme adulte pouvaient être reprogrammées afin de redevenir pluripotentes, comme le sont les cellules souches de l'embryon. Les cellules pluripotentes possèdent la capacité de pouvoir être à l'origine de tous les types cellulaires de l'organisme.

« Leurs découvertes ont révolutionné notre compréhension sur la manière dont les cellules et les organismes se développent » selon le comité Nobel.

En 1962, John B. Gurdon a découvert que le code ADN dans une cellule de grenouille adulte contenait toutes les informations nécessaires pour transformer la cellule en toutes sortes de cellules.

Sir John B. Gurdon, né en 1933 à Dippenhall, Royaume-Uni. Il a rejoint l'Université de Cambridge, Royaume-Uni, en 1972, et a été professeur de biologie cellulaire et de maîtrise du Magdalene College. Gurdon est actuellement à l'Institut Gurdon à Cambridge.

Nobelprize.org